Week-end à Venise

Une destination romantique par excellence, Venise fait toujours rêver. Un carrefour maritime et culturel elle a su profiter de cette situation et s’épanouir, créant un cadre sublime et envoutant.

Pour moi, Venise est un « must » du voyage car véritable prouesse architecturale, menacée aujourd’hui, elle risque de disparaitre un jour.

138

Transport

Avion : l’aéroport Marco Polo au Nord de la ville est à une dizaine de kilomètres. Au départ de Nice « Easyjet » propose des vols à des prix très intéressants (il existe également des lignes Easyjet à Lyon, Genève, Paris Orly? Bâle-Mulhouse). Idéal pour un week-end, l’avion permet de gagner du temps sur votre trajet.

Pour arriver en ville, j’ai pris le bus numéro 5, Piazzale Roma (on achète les tickets à l’aéroport, 6€). Puis de Piazzale Roma, j’ai pris vaporetto ligne N 1 pour descendre à San Marc. (cette ligne dessert également Rialto).

Train : la gare Lucia au Nord-Ouest de la ville. La gare est bien desservie par les lignes de vaporettos.

Voiture : la ville est inaccessible en voiture, il faudra la laisser sur un des parkings hors de la ville.

Piazzale Roma : les parkings les plus proches donc les plus pratiques mais aussi les plus chères. Renseignez-vous auprès de l’hôtel, s’ils ont un partenariat avec un de ces parkings.

Tronchetto : cette zone se trouve à l’entrée de Venise. Vous pouvez prendre un vaporetto ou petit train pour Piazzale Roma.

San Giuliano : le moins  cher mais le plus éloigné.

Se loger

Mon choix s’est porté sur l’hôtel Canaletto, situé entre la place San Marco et le pont Rialto, il affichait les prix très compétitifs. Cet hôtel est idéalement situé, néanmoins pour le prix on n’a pas eu la plus belle chambre, même loin de là.

 

Choisir son restaurant

Venise propose une multitude incroyable de restaurants, difficile de s’y retrouver. J’ai préféré ceux dans les petites ruelles, éloignées du gros trafic touristique, affichant les menus « toutes taxes comprises ». Si non, on peut avoir une « belle » surprise à l’addition.

A visiter

Le temps d’un week-end, impossible de tout voir, on évite de se disperser. J’ai définis nos objectifs avant le départ : voir les incontournables (San Marco, Rialto) mais surtout, se balader le long des canaux, voir les quartiers libres de toute présence touristique et en fin profiter de ce cadre unique.

La place San Marco et la basilique

Le centre névralgique de la ville, l’une des plus belles places du monde, la place San Marco impressionne, en vous plongeant dans l’ambiance. Malheureusement, je n’ai pas visité la basilique, à la vue de la queue, de tout ce monde qui s’engouffrait la dedans, j’ai été complétement découragée. Il faut venir tôt pour la visiter sans trop de touristes.

113

 

Tour de l’Horloge

079

 

Campanile

114

Haut de 98 m, cette tour a été reconstruite après son effondrement en 1902.

Palais des Doges

123

 

Le centre administratif, juridique, la résidence du doge, le palais est intéressant à visiter car dévoile l’organisation et le fonctionnement de la Cité.

Le pont Rialto

028

L’un des symbole de la Cité, le pont Rialto est une véritable prouesse technique. Un pont en bois, une longue série de rénovations et de reconstructions ont précédé son ouverture en 1591. Comme toute construction à Venise, le pont est posé sur pilotis sauf que, plus la construction est lourde, plus il faut de pilotis. 12 000 pilotis ont été utilisés pour ce pont , sans parler de l’arche située à 7.5 m au-dessus de l’eau.

Voilà pour notre chapitre « obligatoire », nous avons passé à la balade. S’éloigner des touristes, peut-être découvrir des perles cachées, croiser les habitants. Venise a un avantage de vous proposer un décor envoutant et sublime, au point qu’on n’a pas besoin de visiter des musées pour s’empeigner de son atmosphère, son histoire.

Les puits 

012

Il est facile de passer à côté, cependant les puits de Venise témoignent de l’ingéniosité des vénitiens. L’eau de pluie est canalisée et récupérée par les canaux de récolte autour du puits, acheminée dans une citerne en argile, remplie de sable qui filtre l’eau. En suite, l’eau remplit le puits.

L’atelier des gondoles

301

304

Le dernier chantier en activité, l’atelier ne se visite pas. On peut voir juste l’extérieure, toutefois, ça vaut le détour. Avec un peut de chance vous pourrez observer les artisans qui sortent les gondoles.

La gondole mesure 11 m de long et 1.5 m de large, pèse environ 600 kg. Le Fer, qui protège le bout des gondoles, a six dents qui représentent les six quartiers de la Cité.

Hors quartier très touristiques, on découvre un autre visage de Venise.

203

206

Mais aussi

220

 

J’ai passer un super week-end. J’ai pris  énormément de photos, actuellement je prépare une petite sélection pour mon prochain article.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Week-end à Venise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s